Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

L’Adoration des Mages

© Tous droits réservés
Artiste

Maître de Viella

(XVe siècle)
L’artiste
Chronologie
XVe siècle
Technique
Tempera sur bois
Dimensions
H. 1,18 m ; L. 0,90 m
Statut administratif
Don Jean Lasbordes, 1954
Numéro d’inventaire
54-1-1
Collection
Peinture hispanique
Voir la collection
En savoir plus

Actif en Aragon dans le dernier tiers du XVe siècle et disciple de Pedro García de Benabarre, le Maître de Viella doit son nom au retable de l’église Saint-Michel de Viella qui regroupe une série d’oeuvres d’une indéniable cohérence stylistique.
D’une composition analogue à l’Épiphanie conservée dans l’église de Viella, cette Adoration des Mages illustre bien les qualités et les limites de ce peintre provincial et savoureux, sollicité par une clientèle modeste, soucieuse d’une illustration facile des thèmes sacrés et réclamant souvent à l’artiste de répéter un modèle qu’il avait déjà exécuté. Le groupement des personnages au premier plan est clair et équilibré. La simplification des formes et la rigidité des attitudes confèrent à l’ensemble un aspect assez monumental qui n’exclut pas la représentation de certains détails anecdotiques, comme le saint Joseph soulevant la coupe offerte par l’un des mages ou bien l’étoile à figure humaine placée sur le toit de la crèche. Dans le fond du paysage la ville fortifiée, dotée de nombreuses tours ornées de girouettes, est un décor auquel a souvent recours l’artiste. L’harmonie colorée où dominent les tons ocre rouge et brun ainsi que l’emploi de reliefs dorés pour les nimbes, la bordure des vêtements et les coupes des mages contribuent à accentuer l’aspect décoratif de cette oeuvre. (C. Ressort, 2000)

À découvrir ici

Dans la même collection

Voir la collection