Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Le Christ et la Samaritaine

© Tous droits réservés
Artiste

Henri Martin

(1860 Toulouse - 1943 Labastide-du-Vert)
L’artiste
Chronologie
1894
Technique
huile sur toile
Dimensions
61 x 46 cm
Numéro d’inventaire
2012.1.2
Collection
Collection Henri Martin
Voir la collection
En savoir plus

Henri Martin participa au Salon des Rose-Croix dans les années 1890. Les règles d’admission en étaient sévères. Onze rubriques signalaient les sujets exclus mais quatre suffisaient pour les sujets accueillis : « le dogme catholique selon les thèmes italiens, les thèmes poétiques ou légendaires ; les allégories soit expressives, soit décoratives ; le nu sublime et la tête d’expression noble à la Léonard ou à la Michel-Ange ». Ce tableau d’Henri Martin entre peut-être dans la première catégorie. La ferme du midi toulousain qui sert de décor à la scène biblique est reconnaissable dans d’autres œuvres plus prosaïques du peintre. Quant aux deux protagonistes, leur représentation est plutôt traditionnelle : tête nimbée, tunique blanche et geste théâtral de la main droite pour le Christ, robe rose et foulard dont les pans retombent sur l’épaule pour la Samaritaine. Près du puits se dresse un figuier, arbre familier dans le sud-ouest mais qui apparaît aussi dans la Bible, support d’un symbolisme protéiforme : arbre de la connaissance, il est synonyme de nourriture céleste et de fertilité ; arbre messianique car un des premiers à fleurir en Israël, il symbolise à la fois le péché originel et le salut des hommes par le sacrifice du Christ.

Ancienne collection Paul Riff, oeuvre acquise avec l’aide du FRAM, du Fonds du Patrimoine, du Conseil Général du Lot et de l’Opération Mécénat.

À découvrir ici

Dans la même collection

Voir la collection