Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Le Monument aux morts de Cahors

Le Monument aux morts de Cahors © Tous droits réservés
Artiste

Henri Martin

(1860 Toulouse - 1943 Labastide-du-Vert)
L’artiste
Chronologie
1932
Technique
huile sur toile
Dimensions
3 toiles de 385 x 280 cm
Numéro d’inventaire
Ni.93
Collection
Collection Henri Martin
Voir la collection
En savoir plus

Ce triptyque n’a jamais occupé les trois arcades de l’Hôtel de Ville de Cahors auxquelles il était destiné. Il présente un vaste panorama de la cité, vue de la rive gauche du Lot. Le panneau central est occupé par une statue imaginaire de Minerve au pied de laquelle des communiantes déposent des couronnes de fleurs. Sur les panneaux latéraux, on reconnaît les amis et les proches du peintre qui se mêlent, recueillis, aux vétérans, aux veuves et aux quidams.
Sur le panneau gauche, au deuxième rang devant le soldat se tiennent Jacques Martin-Ferrières, fils de l’artiste, Georges Devallières, co-fondateur des Ateliers d’Art Sacré et Gabriel Pierné, compositeur et chef d’orchestre. Devant eux, on remarque Philippe Gaubert, compositeur natif de Cahors, Louis Hourticq, commissaire d’expositions, membre du Conseil supérieur des Beaux-Arts et Maurice Fenaille, industriel et mécène. On reconnaît également Simone Le Sidaner.
Sur le panneau droit, on distingue Charles-Marie Widor, Monsieur Barbaroux, beau-père d’Henri Martin, aux côtés de René Lalou, avocat et homme d’affaires. Plus bas, derrière le soldat, sont rassemblés le compositeur Gustave Charpentier, l’artiste douaisienne Nelly Sergeant-Duhem, Henri Martin, son épouse, et le peintre Henri le Sidaner.
Extrait du catalogue d’exposition Henri Martin, Du rêve au quotidien, 2008.

À découvrir ici
Dans la même collection
Voir la collection