Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Léda et le Cygne

Léda et le Cygne © Tous droits réservés
Artiste

Raymond Lafage

(1656 Coudoumiac - auj.Lisle-sur-Tarn - 1684 Lyon)
L’artiste
Chronologie
vers 1680
Technique
Encre sur papier
Dimensions
H. 25,3 ; L. 37,9
Statut administratif
collection Boisvieux, Lisle-sur-Tarn
Numéro d’inventaire
2000-03-01
Collection
Artistes régionaux des XIXe et XXe siècles
Voir la collection
En savoir plus

Raymond Lafage (1656-1684)
Léda et le Cygne

Raymond Lafage naît à Lisle-sur-Tarn en 1656. Son goût pour le dessin pousse son père à le placer à Toulouse où il aura ses premiers contacts artistiques. Partant pour Paris, il réussit à l’Académie et part pour Rome où l’antiquité et l’art baroque marqueront pour toujours sa production. Il y restera deux ans.
En 1681, de retour en France où il obtient des commandes de dessins, il remporte le prix de l’Académie et part pour Anvers pour peu de temps. Il revient en Languedoc et voudrait s’établir à Toulouse où il reçoit une commande des Capitouls. Mais il reprend le chemin de Paris avant de repartir pour l’Italie. Il meurt en route à Lyon en 1684.

Comme tous les artistes de son temps, il dessine d’amples compositions dans les grands genres : scènes
religieuses ou mythologiques, batailles et bacchanales…
Ce grand dessin représente Léda et le Cygne accompagnés de nymphes et de satyres lubriques… Le thème du viol est ici repris dans le motif de la fontaine en haut à gauche. Très représentative des thèmes qu’affectionne Lafage, cette œuvre peut être rapprochée de la suite des gravures exécutées par l’artiste à Rome vers 1680 et dont le musée de Rabastens possède cinq sujets.

À découvrir ici
Musée du Pays rabastinois

Musée du Pays rabastinois

Rabastens | 81test
Dans la même collection
Voir la collection