Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Administration des musées
Fiche Œuvre

Monnaie de Carthage

Monnaie de Carthage © Tous droits réservés
Collection
Monnaies
Voir la collection
En savoir plus

Carthage fut fondée en 814 avant notre ère par des Phéniciens, venus des côtes de l’actuel Liban.
Depuis déjà deux siècles, des cités phéniciennes comme Tyr, Sidon et Byblos avaient mis en œuvre un système de relations commerciales et culturelles jusqu’à l’autre bout de la Méditerranée. Ces relations commerciales vont entraîner la création de véritables colonies phéniciennes le long de la côte de l’Afrique du nord, de l’Espagne méridionale et orientale, des Baléares, de la Sardaigne et de la Sicile.
En 814 donc, Carthage naît sous l’influence de Tyr ; ses colons sont menés par la reine Elissa ou Didon. Elissa n’a obtenu du roi local berbère que la surface de la terre qu’elle pourrait délimiter avec une peau de bœuf ; mais elle coupa alors cette peau si finement qu’elle pu en entourer une colline entière qui prendra le nom de Byrsa (du mot grec burson,peau de bœuf).
En cherchant sur cette colline l’emplacement du premier sanctuaire, on trouva, en creusant au pied d’un palmier, une tête de cheval, symbole de courage et de force militaire.
Vers 320, on frappa des monnaies, dues à un atelier sicilien, dont ce cheval au trot accosté d’un palmier.
Ces tétradrachmes montrent l’influence culturelle des grecs de Sicile à Carthage à cette époque.
Cependant, cette image est la véritable marque culturelle de Carthage: le palmier symbolise les phénico-puniques car en grec le mot phoïnix désigne à la fois le palmier et le Phénicien.
Le cheval deviendra le symbole de la monnaie de Carthage.

À découvrir ici
Musée Saint-Raymond, Musée archéologique

Musée Saint-Raymond

Toulouse | 31
Dans la même collection
Voir la collection