Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Octave, le futur Auguste

Octave, le futur Auguste © Tous droits réservés
Artiste

Anonyme

Chronologie
36-35 avant notre ère
Technique
marbre
Numéro d’inventaire
Ra 341
Collection
Tolosa en Narbonnaise
Voir la collection
En savoir plus

Portrait en marbre d’Octave, le futur Auguste. Découvert à Béziers (Hérault) en 1844

Cette tête est l’un des deux portraits les plus anciens d’Octave, petit-neveu et héritier de Jules César. Octave sera à l’origine de la transformation de la vieille République romaine en régime impérial. Il prendra alors pour nom ce qui n’était jusque-là qu’une épithète : Auguste. Conféré par le Sénat, ce surnom, à connotation divine, contribuait à façonner l’image qu’il souhaitait offrir : éminence, grandeur et autorité.

L’homme représenté ici cherche visiblement à montrer sa puissance militaire et politique. Il est jeune ; la frange aux longues mèches obliques rappelle l’homme d’action et renvoie aux portraits d’Alexandre le Grand. A ce moment de sa vie, Octave vient de venger la mort de son père adoptif, Jules César.

Si l’on observe bien le profil droit, on comprend que l’effigie a été retravaillée. Octave avait été, dans un premier temps, représenté voilé : la toge devait être sur le crâne. On se couvrait la tête lors des cérémonies religieuses ; par conséquent, la sculpture pourrait être mise en relation avec la cérémonie de fondation de Béziers – lieu de sa découverte – vers 36-35 avant notre ère. Cette inauguration est attribuée à Octave figuré alors en grand prêtre.
Après 27 avant notre ère, alors qu’Octave est devenu Auguste et empereur, son portrait, sur le forum de Béziers, n’a plus besoin d’être couvert : il apparaît désormais comme le fondateur d’une dynastie et non comme le créateur d’une cité coloniale. L’arrière de la tête est à ce moment-là maladroitement retaillé pour figurer les cheveux et donner du nouvel empereur une image civile et politique, et non plus seulement religieuse.

Au fil des ans, son portrait est peu à peu rejoint par ceux des différents membres de sa famille, au fur et à mesure des mariages, des naissances et des disparitions de ses héritiers successifs.
Le cycle est donc exceptionnel car il figure la majorité d’une seule et même famille romaine : les Julio-Claudiens.

À découvrir ici
Musée Saint-Raymond, Musée archéologique

Musée Saint-Raymond

Toulouse | 31
Dans la même collection
Voir la collection