Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Portrait d’une italienne assise

© Tous droits réservés
Artiste

Edouard Debat-Ponsan

(1847 Toulouse - 1913 Paris)
L’artiste
Chronologie
vers 1877 - 1878
Technique
huile sur toile
Dimensions
81 x 64.3 cm
Numéro d’inventaire
05.1.1
Collection
Peinture et arts graphiques XVIIe-XIXe siècle : école régionale
Voir la collection
En savoir plus

Historique

Les débuts de carrière du peintre Edouard Debat-Ponsan oscillent entre ces deux temps forts : la participation au concours pour l’obtention du grand Prix de Rome et les premières participations au Salon parisien. En effet si Debat-Ponsan reste inscrit jusqu’en 1877 à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, c’est dans l’unique but d’obtenir son sésame pour l’Académie de France à Rome. Le peintre qui a achevé sa formation va pourtant tenter à plusieurs reprises de décrocher son visa pour l’Italie (six fois entre 1870 et 1877).
Même s’il n’obtiendra jamais le sésame officiel pour se rendre en Italie, c’est quand même par le biais de l’Institut qu’il arrive à rejoindre la Péninsule. En effet au talent prometteur et au logiste persévérant, l’administration des Beaux-Arts décide en 1877 d’octroyer une récompense spéciale à l’artiste. Grâce à cette bourse complétée par une aide familiale, Debat-Ponsan peut enfin se rendre en Italie.
Il ne reste malheureusement aucun carnet ou dessin de ce séjour. Il reste quelques portraits de romaines, dont celui de cette Italienne assise. On ne sait pas trop s’ils sont inspirés de croquis réalisés sur place ou s’ils ressortent de travaux ultérieurs réalisés en atelier.

À découvrir ici

Dans la même collection

Voir la collection