Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Portraits historiques des hommes illustres de Dannemark

Joseph Thouvenin - Portraits historiques des hommes illustres de Dannemark © Vincent Boutin pour Occitanie Musées
Artiste

Joseph Thouvenin dit l'aîné (Joseph Thouvenin)

(6 septembre 1791 Paris - 9 janvier 1834 Paris)
L’artiste
Chronologie
Publication : 1746 Reliure : 1ère moitié du XIXe siècle
Technique
Livre imprimé Reliure en maroquin marron avec décor central doré à la plaque encadré de 4 motifs d'angle à chaud, 2 filets d'encadrement dorés. Tranches dorées. Gardes et contre-plats recouverts de papier glacé lilas. Signé Thouvenin en queue du dos
Dimensions
Format in-4 (26 x 21 cm)
Statut administratif
Propriété de la ville de Lunel
Numéro d’inventaire
1858-0-P123
Collection
Reliure
Voir la collection
En savoir plus

L’ouvrage Portraits historiques des hommes illustres de Dannemark d’Hofman Tycho publié en 1746 possède une reliure du célèbre relieur parisien Joseph Thouvenin l’aîné. Celle-ci est réalisée dans la 1ère moitié du XIXe siècle après que Louis Médard ait reçu cet exemplaire par sa famille à la mort de son beau-père. Dans la préface du livre, il explique la raison qui l’a poussé à offrir une reliure neuve à cet ouvrage : « une grosse tache d’huile qui, de la couverture, eût bientôt atteint le texte m’a forcé de recourir à une nouvelle reliure brillamment exécutée par Thouvenin qui n’a réduit en rien les marges, mais ne m’a pas permis de conserver deux notes écrites aux gardes, de deux mains différentes … ».

Louis Médard n’est pas collectionneur de reliures, il veille cependant à ce que chaque volume de sa bibliothèque possède une couverture de qualité. Ainsi, la majorité des ouvrages de sa bibliothèque sont en reliure pleine ou en demi-reliure, un luxe pour l’époque. Avec un souhait de léguer à ses concitoyens des ouvrages utiles, Louis Médard est attentif au bon état de chaque livre et donc à son aspect extérieur. Tout comme, les meubles qui abritent les collections, une reliure en bon état participe à la conservation des livres.

Pour Portraits historiques des hommes illustres de Dannemark, Louis Médard fait appel à Joseph Thouvenin l’aîné, considéré comme un des meilleurs relieurs de son temps. Ce sont 68 reliures et 4 demi-reliures que le relieur parisien a exécuté dans pour la collection du bibliophile lunellois.

Pour réaliser cette reliure au riche décor, Thouvenin mêle deux techniques : l’estampage à froid et l’estampage à chaud. L’estampage est le procédé qui consiste à imprimer un décor sur la reliure d’un livre à l’aide d’un fer (plaque en bronze). Lorsqu’il est exécuté « à froid », un fer chaud est appliqué sur le cuir humide de la reliure du livre, le résultat laisse une empreinte en creux ou en relief. Ce procédé est utilisé en France depuis le Moyen-Âge, contribuant à la rareté des documents. Quant à l’estampage à chaud, il reprend le même procédé à la différence que l’empreinte laissée est dorée grâce à la pose d’une feuille d’or. On retrouve cette technique en Europe à partir du XVe siècle.

Dans un souci historique et pédagogique, le musée Médard, centre d’interprétation du livre et du patrimoine écrit, acquiert des outils utilisés dans la création du livre. En 2010, le musée s’est porté acquéreur d’un lot de fers à dorer de l’atelier Simier, grand atelier de reliure parisien.  Ce lot comprend une plaque avec un décor identique à la  reliure de l’ouvrage d’Hofman Tycho. Il s’agit d’une plaque de milieu à décor romantique imitant un jardin avec un bassin central encadré de deux parterres. Nous savons que cette plaque a été utilisée à plusieurs reprises par Thouvenin, comme indiqué dans le catalogue de vente de l’atelier Simier. Il est courant que les plaques à dorer circulent entre les relieurs à cette époque ; en effet, les ateliers parisiens de Simier et de Thouvenin étant proches géographiquement, il est possible d’envisager que ce fer ait fait l’objet d’un prêt entre eux.

Livre : HOFMAN, Tycho de ; TORDENSKIOLD, Peter ; ADELER, Cort Sivertsen ; GRIFFENFELD, Peder. Portraits historiques des hommes illustres de Dannemark [sic], remarquables par leur mérite, leurs charges & leur noblesse, avec leurs tables généalogiques.[Copenhague] : [s.n.]. 1746

Plaque : Plaque de milieu à décor romantique, 1ère moitié du XIXe siècle (circa 1825), en Bronze, 197 x 106 mm, provenant de l’Atelier Simier, Inscription sur la tranche : n°79, propriété de la ville de Lunel. Plaque de bronze rectangulaire à maigres épaulements, à l’imitation d’un jardin : bassin central encadré de deux parterres chargés de rinceaux fleuris sur fond amati, large palmette aux extrémités, le tout séparé d’allées simples et bordé d’une allée double. [n°inv. 2010-0-4]

À découvrir ici

Musée Médard
Musée Médard
Lunel | 34

Dans la même collection

Voir la collection