Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Punch l’éléphant

Gypsie l’éléphant © Tous droits réservés
Collection
Zoologie
Voir la collection
En savoir plus

Éléphant d’Asie.
Elephas maximus Linné, 1758.
Sexe : mâle
Dimensions du spécimen : 3,95m de haut, 5,2m de long

Une histoire d’éléphant peu commune :
Ce magnifique pachyderme levait sa trompe lors des représentations du cirque Pinder au début du XXème siècle. Devenu agressif et dangereux suite au départ de son dresseur, il a été abattu en 1905. La peau fut recueillie et transmise à la ville de Toulouse. Il fit son entrée au Muséum en 1910.
Naturalisé par Philippe Lacomme, qui inventa une structure interne en bois pour son montage, il a été restauré par les taxidermistes actuels du Muséum.

Un nouveau squelette en bois :
Philippe Lacomme, taxidermiste au Muséum au début du XXème siècle, mit un an pour naturaliser cet imposant animal.
Il construisit une structure en bois en guise de squelette. La peau fut tannée puis assouplie en vue du montage et protégée chimiquement contre les agressions d’agents biologiques (champignons, insectes).

La trompe levée :
La naturalisation a été effectuée selon un système original et dans une attitude innovante : en marche et trompe levée. Ce parti-pris réaliste redonnant la puissance de l’animal, allié au souci du détail de la restitution, fut salué par un éminent directeur du Muséum de New-York, Henry Fairfield Osborn, qui déclara ne jamais avoir vu un montage aussi dynamique.
Il fut présenté pour la première fois au Muséum en août 1910, dans la grande salle de zoologie.

Une restauration s’impose :
En 2000, l’éléphant est sorti du Muséum le temps des travaux de restauration des bâtiments.
Il a été replacé dans le Grand Carré avant la pose de la verrière, puis restauré par les taxidermistes du Muséum, de février à juillet 2007.

Au muséum, Punch est exposé dans l’espace “Grand carré” (hall d’accueil).

À découvrir ici
Muséum de Toulouse

Muséum de Toulouse

Toulouse | 31test