Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Roger délivrant Angélique

© Tous droits réservés
Artiste

Jean-Auguste-Dominique Ingres

(29 août 1780 Montauban - 14 janvier 1867 Paris)
L’artiste
Chronologie
1841
Technique
Huile sur toile
Dimensions
54 X 46
Numéro d’inventaire
MI 842.8
Collection
La peinture du XIXè siècle
Voir la collection
En savoir plus

Ingres peignit plusieurs versions de Roger délivrant Angélique, sujet tiré du célèbre Roland furieux de l’Arioste. Le premier, en largeur (1819) lui fut commandé par l’Etat pour être installé comme dessus de porte dans la salle du Trône de Versailles, à une époque où on pensa rétablir le siège de la royauté dans le palais de Louis XIV. Il devait constituer le pendant de Renaud et Armide servis par une nymphe, de Pierre-Nolasque Bergeret. Sa présentation au Salon fut très fraîchement accueillie, la différence de traitement des deux personnages ayant désagréablement surpris les commentateurs de l’époque, notamment une Angélique serpentine, affublée d’un de ces célèbres goitres pour lesquels Ingres fut souvent critiqué. Malgré cet échec cuisant l’artiste ne renonça pas au sujet et entreprit, probablement à la fin de son second séjour romain, les répliques réduites de la National Gallery de Londres et de Montauban, cette dernière étant sa seule a être précisément datée. Les différences les plus importantes entre ces deux tableaux résident dans leur format, puisque le premier est vertical et le second, ovale. Leurs personnages ont des dimensions parfaitement identiques, ce qui conduit à militer en faveur d’une réalisation simultanée, tout à fait exceptionnelle chez l’artiste. Pour l’essentiel, ces toiles ont été peintes à Paris, après le retour définitif d’Italie.

À découvrir ici

Musée Ingres Bourdelle
Musée Ingres Bourdelle
Montauban | 82

Dans la même collection

Voir la collection