Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Saint Jean l’Evangéliste (?) et saint Augustin

Saint Jean l’Evangéliste (?) et saint Augustin © Tous droits réservés
Artiste

Il Perugino (Pietro di Cristoforo Vannucci)

(vers 1450 Castel della Pieve - 1523 Fontignano)
L’artiste
Chronologie
1502-1521
Technique
Peinture à l'huile sur bois
Dimensions
91 x 172 x 10 cm
Statut administratif
Transfert de propriété de l'Etat
Numéro d’inventaire
2004 1 25
Collection
Peintures XVe-XVIIIe siècles
Voir la collection
En savoir plus

Le retable de l’église de Sant’Agostino à Pérouse, immense composition peinte sur ses deux faces, occupa Pietro Vanucci, dit le Pérugin, et son atelier entre 1505 et 1520. Il fut dépecé dès la fin du XVIIe siècle et démembré par les armées bonapartistes. Différents musées français et américains comme le Louvre, Lyon, Grenoble et Williamstown possèdent des éléments du retable. Le fragment de Toulouse a toujours été reconnu comme l’un des plus parfaits. Les deux saints (l’un est saint Augustin, l’autre serait Saint Jean l’Évangéliste ou saint Philippe ?) sont disposés dans le gracieux paysage de l’Ombrie, si présent dans les créations du peintre. Cet acteur majeur de la Renaissance, maître de Raphaël, fut finalement dépassé par les inventions de son élève, de Léonard de Vinci et de Michel-Ange et finit sa vie comme un peintre traditionnel et attaché à des recettes désuètes. Dans ses œuvres les plus parfaites, Le Pérugin poursuit le rêve de l’éternelle jeunesse et d’une atmosphère solaire.

(c) Musée des Augustins, Axel Hémery, directeur du musée.

À découvrir ici
Musée des Augustins

Musée des Augustins

Toulouse | 31
Dans la même collection
Voir la collection