Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est le réseau des professionnels de musées d'Occitanie. L'Association regroupe les professionnels des musées et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus de 200 professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent Administration des musées
Agenda
Exposition

Exposition temporaire « Rien ne me manque »

© Tous droits réservés

Du 05 avril au 06 octobre 2024

De 18h à 18h30
Nîmes | 30
Adapté à un
jeune public
Infos pratiques

Exposition présentée pendant la Contemporaine de Nîmes, du 5 avril au 23 juin 2024, puis prolongé jusqu’au 6 octobre.
Du mardi au vendredi de 10h à 18h, les samedis et dimanches de 10h à 18h30.
Fermé le 1ᵉʳ mai.
Vernissage : vendredi 5 avril de 18h à 22h

Tout public

Tarifs

Tarif : Entrée + visite guidée : 3€ / 6€ / 8€

Billetterie
Lieu

Musée des beaux-arts de Nîmes
Rue Cité-Foulc
30000 Nîmes 04 66 76 71 82

C’est un dialogue artistique intergénérationnel exceptionnel qui prend place au Musée des Beaux-Arts de Nîmes. La jeune peintre Neïla Czermak Ichti expose aux côtés de l’une de ses artistes préférées, Baya, icône de la peinture algérienne décédée en 1998, dont une trentaine de gouaches de différentes périodes sont rassemblées pour l’occasion. Neïla Czermak Ichti a réalisé en réponse un nouvel ensemble de peintures et de dessins. L’installation met en lumière les techniques et les sujets qu’elles ont en commun, notamment leur amour pour la vibration des couleurs, la musique, les contes, ainsi que la représentation d’une enfance infinie, de femmes dans différents contextes et environnements, ou de mondes peuplés d’étranges chimères et animaux fantastiques, à la fois compagnons et alter egos. Le paysage onirique et immersif qui en résulte permet de poser un nouveau regard sur l’oeuvre de Baya, qui se révèle, au contact de la jeune artiste, étrange, mélancolique, complexe. À rebours de l’aspect « joyeux », « naïf » et « merveilleux » auquel elle est encore souvent associée. Un mobile composé d’un bestiaire fantastique a également été réalisé par des élèves d’écoles élémentaires de Nîmes, avec l’accompagnement de Neïla Czermak Ichti et en écho à l’univers de Baya, pour que le rêve se prolonge.

Plus de renseignements