Nos musées en ligne
L’association
Occitanie Musées est l'Association des Conservateurs et Personnels Scientifiques des Musées d’Occitanie. Elle regroupe les personnels scientifiques des Musées de France et des établissements à but culturel et patrimonial de la région Occitanie. Elle fédère plus d’une centaine de professionnels dans tous les domaines d'activités des musées (direction, conservation, médiation, documentation, régie...). L'Association est une section régionale de l’AGCCPF, Association nationale des conservateurs et des professionnels des musées et des patrimoines publics de France.
Accès adhérent
Fiche Œuvre

Autel

Autel © Tous droits réservés
Chronologie
Ier siècle avant ou après notre ère
Technique
Calcaire
Numéro d’inventaire
Ra 8
Collection
Tolosa en Narbonnaise
Voir la collection
En savoir plus

Autel sculpté découvert au chevet de la cathédrale Saint-étienne (Toulouse)

Ce monument est un autel. Il était utilisé lors des sacrifices offerts à une divinité : les offrandes y étaient déposées puis brûlées.

Une guirlande de fruits et d’épis de blé maintenue par deux rubans orne chaque face de l’autel ; elle est reliée, aux angles, à des visages.

D’un côté de l’autel sont représentées deux têtes, celle d’un silène barbu et celle d’un satyre imberbe. Il s’agit de créatures à moitié animales, comme le prouvent leurs longues oreilles pointues. Ces êtres appartiennent au cortège qui accompagne le dieu grec Dionysos, dieu de la vigne et de l’ivresse, le Bacchus de la religion romaine.
De l’autre côté de l’autel, on peut voir un homme âgé barbu coiffé d’une perruque de théâtre et un jeune homme imberbe, les cheveux attachés avec un bandeau. Leurs pupilles percées les rendent plus
vivants.
Ces masques rappellent que Dionysos est à l’origine du théâtre grec. Ce style de sculpture se retrouve dans les masques ornant le grand mausolée de Glanum, à Saint-Rémy-de-Provence.

Mis au jour dans le secteur actuel de la cathédrale, il laisse présumer qu’un culte à Bacchus existait en ce lieu à l’époque romaine.
Le travail du sculpteur évoque le début de l’Empire. Bacchus y revêt alors des fonctions agraires plus importantes que Dionysos, divinité plus complexe et subversive.

À découvrir ici
Musée Saint-Raymond, Musée archéologique

Musée Saint-Raymond

Toulouse | 31
Dans la même collection
Voir la collection